Nuage de l'Abime de l'Enfer

Ici un peu de moi, un peu de vous, car le corps est le tombeau de l'âme & la torture des consciences est l'Enfer des vivants...

10 janvier 2009

10 Janvier 2009 ...

Actuellement je n'ai plus grand chose à dire, les mots me manquent ... D'ailleurs de toute façon je n'ai plus envie de parler, ni d'écrire, et même si c'était dans mes envies je n'ai pas grand monde à qui me confier !!!.

Oh je ne me plains pas, la vie est différante pour chacun de nous, mais je ne pensais pas qu'un jour je n'en n'attendrais plus rien (ou du moins si peu).

J'ai la sensation qu'on m'as arraché le coeur, mes espoirs, mes rêves, mes envies, ma joie de vivre. En ce moment il ne me reste plus que la tristesse et les pleurs ainsi que les murs pour me tenir compagnie.

Tout me semble dérisoire, vide, fade, amer, comment réagir autrement ? je vous le demande !!!. En tout cas je n'ai plus la force d'avancer, je n'en ai plus l'envie, si je pouvais me laisser oublier dans un petit coin je suis sûre que ça me donnerais satisfaction.

Ils sont tous si heureux, vivant dans l'insouciance, dans la joie et dans l'amour, l'amitié, mais moi au fond j'ai quoi ? pas grand chose ...

Je me suis souvent dit lorsqu'il arrivait quelque chose que généralement chacun méritait se qui se déroulait ou le mal qui en découlait ... mais là sincèrement même si j'ai conscience de ne pas être un ange, bien au contraire, je me demande vraiment ce que j'ai pu faire pour bien pouvoir mériter autant de souffrances.

Je sais que je suis soutenue, que j'ai des personnes qui m'aiment et qui sont derrière moi, mais sans vouloir les offenser j'en ai rien à foutre de leur appui, ça ne change rien à mes maux ...

Je suis seule face à moi même et à mon putain d'avenir qui n'est pas et ne sera sûrement jamais rose (comme je l'espérais en venant ici).

Les épreuves de la vie sont un bien lourd fardeau, je me demande si un jour j'arriverais à m'en détacher. Bien sûr, certains vont me dire "oui tu verra tout passe avec le temps, un avenir meilleur va s'offrir à toi, un peu de patience" mais encore une fois, c'est pas pour faire ma chieuse, mais je ne suis pas prête à entendre ces mots là. Tous ces moments foutus en l'air pour si peu ...

J'ai pas envie d'être heureuse, j'ai pas envie que ça passe... Ou si j'veux que ça passe le plus rapidement possible parce que cette épreuve me semble insurmontable. J'en suis au point où je ne sais même plus ce que je veux.

Je passe mon temps seule, et même en ayant du soutien je me sens comme une orpheline!.

J'aimerais tant être dans ses bras, dans la chaleur de notre Amour, mais c'est une chose révolue et qui est bien trop dure à accepter (pour moi).

Même si je voulais expliquer à quel point j'ai mal, les mots continueraient à me manquer. La douleur est insupportable, mes nuits sont longues et mes journées n'en finissent pas ... Il aurait mieux valut m'arracher le coeur pour que je ne puisse plus rien ressentir !.

Je voudrais trouver le sommeil mais depuis dimanche dernier, je ne sais plus ce que c'est.

Voilà j'crois que j'arrive au bout du rouleau, je vais me contenter de continuer à porter le masque et faire comme si tout allait bien, mais je ne suis pas sûre de continuer le blog, après tout qui ça intéresse a part 2 ou 3 personnes ?

Allez prenez soin de vous ... Merci pour tout.

Nangette.

dhlbtp42

Posté par Nangette à 03:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire